www.webmanagercenter.com - Le gouvernement vient de créer trois nouvelles normes comptables relatives à l’élaboration des états financiers des entreprises de microfinance, au contrôle interne de ces entreprises et aux crédits et revenus programmés, dont la mise en oeuvre est lancée à partir du 1er janvier 2018, et ce dans l’objectif d’aider à tenir la comptabilité dans un secteur en croissance.

Les nouvelles normes publiées dans le JORT (10 avril 2018) remplacent d’autres normes relatives aux associations de microcrédits, dont l’activité est régie par un décret ministériel daté du 22 novembre 2001.

Le gouvernement a expliqué la création de nouvelles normes par la grande différence existant entre la microfinance et les entreprises industrielles et commerciales, d’où l’impératif d’élaborer des règles spécifiques à ces entreprises, de manière à permettre aux utilisateurs des états financiers d’évaluer d’une manière exacte leur situation financière.

“Les états financiers des entreprises de microfinance ne doivent pas être totalement différents de ceux des établissements bancaires.”

La microfinance est une extension des activités du secteur bancaire destinée à une catégorie de clientèle qui ne peuvent pas accéder directement au financement bancaire.

Plusieurs entreprises de micro-finance opèrent en Tunisie, dont les plus importantes sont Enda inter-arabe, Zitouna Tamkeen
et Microcred.