Offres et demandes Travail Indépendant Orientation professionnelle ANETI
ANETI
Recherche   Recherche avancée     
Présentation de l’ANETI
Le réseau de l’ANETI
Les sevices en ligne
Les Programmes d’Encouragement à l’Emploi
Les conseillers de l’emploi
ANETI Tkawen
R.T.M.C: Référentiel Tunisien des Métiers et des Compétences
Indicateurs de l’ANETI
Appels d’offres et résultats
Coopération Internationale
Les experts de l’ANETI
Projet BAD
Consultations CEFE
Accès à l’information
Formulaires à télécharger
Outils et Flux RSS
Archives des articles de presse
Faites-nous part de vos commentaires
 
Acces Membre
Login
Password
Candidat Entreprise
Devenir Membre
Mot de passe oublié?
Annuler mon inscription
 
Acces rapide
Offres d’emploi
Demandeurs d’emploi
Avis de concours
Annonces de presse
Handipass
Inventaire d’intérêt
Etes-vous satisfaits?
Outils et Flux RSS
Emploi International
Offres d’emploi KARAMA
Projet BAD
Les programmes d’encouragement à l’emploi des jeunes
ANETI Tkawen
Les Programmes d’Encouragement à l’Emploi

Notre page Facebook  Notre compte twitter  Notre page Linkedin   Notre compte Instagram   Notre chaine Youtube

Accés Au Documments

Formation Professionnelle et Emploi en Tunisie

Barre d'outils d'ANETI
 

Vous êtes ici : Accueil

Actualités
Date : 11/11/2020
Le CJD appelle à alléger la pression fiscale sur les PME

Le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD) appelle à un allégement de la pression fiscale sur les PME et à mettre en place un plan de sauvetage de l’économie à même de garantir un climat favorable à l’investissement.

Lors d’une séance d’audition tenue par la Commission des finances, de la planification et du développement du Parlement, mardi 10 novembre, et consacrée au Projet de loi de finances 2021, le CJD a plaidé pour l’exonération des PME de l’impôt sur les sociétés pour les années 2021 et 2022 et d’unifier l’IS à 15%.

Par ailleurs, il appelle à intervenir d’urgence, à travers une série de mesures concrètes et flexibles, pour soutenir les entreprises touchées par les répercussions de la crise sanitaire du coronavirus et éviter leur disparition.

Il plaide aussi pour un rééchelonnement des échéances de la contribution sociale supportée par les entreprises et pour une réduction du taux de la retenue à la source.

Le CJD estime également impératif d’accorder de l’importance à la restructuration des entreprises, dans ce contexte socio-économique délicat, et ce en optimisant les mécanismes d’octroi des crédits et en fournissant à ces entreprises l’encadrement et l’accompagnement nécessaires, suggérant, à ce titre, de créer un fonds souverain dédié à la restructuration et à l’accompagnement des entreprises.

Le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD) est une organisation relevant de l’UTICA qui soutient les intérêts spécifiques des jeunes dirigeants.

Créé en janvier 1998 en collaboration avec le CJD France, le CJD Tunisie compte actuellement 11 sections régionales et représente les jeunes dirigeants de moins 45 ans. Il a pour but de préparer la jeune entreprise tunisienne à relever le défi de la mondialisation.

Source:www.webmanagercenter.com/

   

Dernière mise à jour
26/11/2020 a 00:39

 
Acceuil Plan du site Imprimer FAQ Liens utiles Suggestions FAQ
Etes-vous satisfaits Contact Suggestions En langue arabe English version Liens utiles Questions fréquemment posées Plan du site Accueil
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!